Castro de Coaña

Les castros sont des anciens villages fortifiés situés dans le nord-ouest de la péninsule ibérique, et bien que l’on dispose de peu d’informations, il semblerait que leur  activité remonterait entre la fin de l’âge de bronze jusqu’à l’invasion romaine. Le castro de Coaña est l’un des plus connu des Asturies pour l’ancienneté de sa découverte et sa superficie.

 

Construit en haut d‘une colline le castro de Coaña protège ses habitants grâce à une muraille et un fossé creusé dans la roche aujourd’hui disparu. Les restes parvenus jusqu’à nos jours, c’est-à-dire les bases des cabanes, nous permettent d’imaginer le village tel qu’il était il y a environ 2000 ans.

 

Bon c’est sûr il faut avoir un minimum d’imagination quand même mais on s’inspire d’une photo de reconstruction virtuelle du village et ces braves gens ne devaient pas être très différents de nos gaulois non plus…au risque de recevoir une fatwa par les archéologues et historiens, tant pis!…et ben voilà, on les a nos ancêtres les Astures qui circulent dans les voies étroites du castro, évitant les poules et les gamins qui courent dans ce labyrinthe de pierres…enfin plutôt d’ardoises, car les murs des cabanes de Coaña sont construits en ardoise.

Le prix de l’accès au castro comprend une visite guidée…en espagnol évidemment. Au guichet on vous donnera un papier avec des explications en français et sinon réclamez-le. Pour les optimistes qui pensent pouvoir suivre les explications du guide en espagnol vous en aurez pour environ 1/2 heure. Ça dépend sûrement du guide, nous on en a eu un super sérieux, j’avais envie de rigoler tellement il était sérieux…il était même solennelle je dirais!

 

Alors en plus du castro on a une salle didactique…didactique?…dans le but d’enseigner donc, non?…elle est super chiante leur salle didactique, moi je foutrais tout en l’air…je construis une cabane, avec son toit végétal et sa fausse cheminée, je rajoute un peu de vaisselle en terre, un mortier, un peu de paille…un coffre en bois?…naaan, c’est trop…une couverture en laine dans un coin, des fausses poules (des vraies ça ferait désordre) et de l’autre côté une petite salle avec un audiovisuelle de 5 minutes (en espagnol, anglais, français et allemand…ça c’est du super luxe!) qui reconstruit la vie quotidienne dans le castro! Et voilà…pas mal non? Je me demande ce qu’ils attendent pour me nommer ministre du tourisme dailleurs…Pardon?…ah ouai merde…la fatwa!

 

 


 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *