Festival Astur-Romain

fête, folklore, asturies, asturias, carabanzo
Les Astures

La localité de Carabanzo prétend, avec la reconstitution d’une bataille, nous faire rétrocéder jusqu’à l’an 22-26 av. JC., quand les romains colonisaient la contrée et les astures la défendaient vaillamment. On y est allé en août 2010, la publicité faite autour de cet évènement semblait  prometteuse.

Carabanzos est un petit village de 220 habitants environ, niché en haut d’une colline auquel on peut accéder par deux routes qui se rejoignent au centre de la bourgade. On s’attendait de la part de l’organisation un accès par un endroit et une sortie par un autre, surtout connaissant les lacets d’un des versant. Et bien première surprise de la journée, c’était l’anarchie totale, les voitures étaient garées partout et n’importe comment et, même pas l’ombre d’un policier municipal pour faire la circulation. Dans le centre de Carabanzos il est impossible de faire demi-tour, la voie est tellement étroite et sinueuse que c’est tout juste si deux voitures peuvent se croiser!

Passons à la visite du camp romain. On en a vite fait le tour, il y avait une table type camping sur laquelle reposait une demi-douzaine de casques romains et une tente abritant 2 divans, un tapis et une table avec des fruits. Le nom du village en romain avait été écrit au marqueur noir sur du papier cartonné doré et affiché au mur avec une punaise, il y avait aussi quelques explications sur la vie quotidienne des romaines et des asturiennes, colées sur des panneaux en carton posés à même le sol. Et voilà…un peu pauvre comme camps mais bon…continuons la visite.

Nous traversons la commune jusqu’au parc infantil aménagé pour l’occasion en en campement astur.

Camp Asture

En guise de troupe romaine il y avait une cadrille d’une dizaine de participants, les plus caractérisés des habitants du village étaient les femmes, déguisées en romaines. Les astures eux, n’étaient pas plus nombreux que les romains. Carabanzos n’était pas non plus dans l’ambiance, pas de drapeaux aux fenêtres ou quelconque décoration qui pourrrait aider à mettre dans l’ambiance historique. Vu le panorama, nous sommes partis avant que la bataille ne commence. Une amie, ayant eu la patience d’attendre le clou du spectacle, m’a confirmée plus tard que celle-ci avait été d’une rare nullité.

Peut-être qu’à l’avenir l’évènement vaille le déplacement mais pour le moment il s’agit d’une dizaine d’amis qui se déguisent et s’amusent entre eux. Dommage, l’idée est bonne.

Edit 2014: j’ai lu des bonnes critiques…à vérifier donc.

One thought on “Festival Astur-Romain

  • 27 avril, 2012 at 17:33
    Permalink

    Ils sont fous ces astures…

Comments are closed.