Hôtel Puente Vidosa (Ponga)

Hôtel Puente Vidosa (Ponga)

Repéré sur Booking l’hôtel est situé au cœur du défilé de los Beyos, au pied d’une cascade. En plus il y a une piscine couverte qui fonctionne de mi-juillet à mi-septembre et ça tombe bien… on y est allé en décembre!

Notre intention, après notre journée de rando, était de passer une nuit à l’hôtel  et  continuer notre route le lendemain. On est arrivé à 17.00, le jour commençait à disparaître, surtout qu’on est entouré de montagnes (ce sont des choses qui arrivent quand on prend un hôtel dans un défilé) et le froid se faisait  de plus en plus intense. L’hôtel a l’air fermé pour la saison mais il y a bien un panneau indiquant qu’il faut frapper à la porte située à l’étage. Et de monter les escaliers et de frapper une fois…et de frapper 2 fois…et de commencer à se poser des questions du genre: tu sais faire du feu avec 2 morceaux de bois toi? Quand finalement la moitié supérieure de la porte s’ouvre et un monsieur me dit : « il faut accéder par la porte au rez-de-chaussée, sur le côté droit de l’hôtel »…Ah bon?…c’est un jeu de pistes ou quoi ? :-)

On se rend donc à l’endroit indiqué et là le monsieur nous ouvre effectivement la porte…en survêt et charentaises… et nous dit: « désolé…je suis en train de faire les comptes »…il aurait pu être en train de cuisiner en tutu, on avait tellement froid qu’on s’en foutait complètement…on voulait notre clé en espérant que le chauffage soit allumé ! Et wahouuu…il était allumé, il était même tellement allumé qu’on aurait dit un sauna. Le propio nous informe qu’on peut partir à l’heure qu’on veut le lendemain, qu’il n’y a personne d’autre dans l’hôtel et qu’il n’attend personne…hmm…le truc à pas dire quand on est en hiver au milieu d’un défilé, qu’il fait nuit noire, qu’il fait super froid et que le bruit de la cascade si bucolique quand il faisait jour se fait maintenant presque menaçant…et qu’en plus on est de la génération de «Psychose» !!

Le plus marrant c’est quand il a fallu que je ressorte, seule,  pour aller chercher 3 bricoles que j’avais laissées dans la voiture et que mon sadique de mari me dit : « t’as vu le réceptionniste?…tu trouves pas qu’il a un air à Anthony Perkins? » ce à quoi je réponds « nan mais tu crois que tu vas me faire peur en me disant ça»?

Je me dirige donc vers la voiture en me répétant bravement: « j’ai pas peur, j’ai pas peur, j’ai pas peur… » quand j’entends une porte s’entrouvrir  lentement…le réceptionniste avec un pic à glace!!!…Ah ben non…c’est pas un pic…c’est un seau à glace, avec bouteille de cidre et 4 coupes! En plus il demande pardon pour ne pas nous offrir du champagne. Rooo…mais qu’est-ce qu’on est bête enfin!….à moins que ce soit un stratagème pour qu’on soit plus confiant ! ^-^

Bon je m’apprêtais à ma petite soirée peinarde, coordonner la douche des enfants, préparer le dîner, passer mes notes au propre…c’était sans compter sur l’espagnol de mon mari «17.45 seulement?…on va faire un tour»!….mouai…mais il fait nuit là quand même mon chéri non ?…et on est dans des gorges, des routes étroites, ziguezagantes et sans éclairage à la merci des autochtones qui roulent comme s’ils étaient chez eux! 😉

Finalement au bout de 20 ans d’expérience on sait éviter les discussions, je ne verbalise donc pas mes pensées. En route donc pour faire les gorges by night !…n’importe quoi hein ? En plus, il me dit : on aurait dû faire le plein à Cangas de Onis »…. ….et perdre l’occasion d’avoir la trouille de tomber en rade dans le défilé en pleine nuit et pas -2ºC, tu rigoles?? Bon…on vire, on tangue, on esquive une chèvre nocturne, re-virage et oohh…une voiture…on repasse en code puis en phare…y’en avait de l’action…surtout quand on voit un panneau annonçant : « Bienvenue en Castille-Leon »…je lâcherais bien un «ça doit gagner de jour quand même »…mais mon expérience, toujours, me conseille de la fermer.

On arrive à Jaramba, station connue de Castille…et ben y’en avait de l’action là, c’était le retour des chasseurs ! Ooohhh….regardez les enfants, un sanglier!…enfin ce qu’il en reste… »elle est où la tête maman « ?…Ben heu…c’est un sanglier sans tête voyons…de la fameuse race…des sangliers sans tête bien sûr »…ah ben là y’en a un autre, les 4 fers en l’air…et heu…merdeuuu…sont en train de le vider en direct live…et devant un resto en plus, directement du producteur au consommateur…et il  encore chaud en plus! J

Bon chéri…on peut retourner chez Norman là?…

Bon sérieusement, pour faire une étape l’hôtel est correct et il est surtout économique (hébergement pour 4 pers une nui en décembre: 70€) par contre prendre en compte le bruit de la cascade…de nuit ça peut déranger…la chaudière aussi mais en été vous ne devriez pas avoir de problème. Et puis le réceptioniste est franchement attentif. Quant aux gorges, de jour évidemment, il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’à Jaramba.  Vous pouvez faire demi-tour une fois arrivé au point de vue panoramique.

One thought on “Hôtel Puente Vidosa (Ponga)

  • 20 février, 2014 at 21:44
    Permalink

    Un autre style,Los Riegos, en Belerda (Caso). Une bonne adresse pour les amateurs de nature, des rendonnées et d’animaux sauvages. Les hôtes, deux biologistes freelance, sont très accueillants. En plus, Paloma parle français !!
    Luisa

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *